[Critique] K-Shock – Quand l’Hallyu (et la K-Pop) rencontre la BD

By 13 mars 2016Bande dessinée, K-Pop
K-Shock

Cet article a été publié sur le site web La Zone TechnoCulturelle.

Il me semble que c’est lundi dernier que j’ai vu passer cette bande dessinée dans mes infolettres quotidiennes que je reçois. J’ouvre le courriel de Glénat BD. Qu’est-ce que je vois ? Une couverture de bande dessinée avec le drapeau de la Corée du Sud. Alors, ça a tout de suite piqué ma curiosité. Et encore plus, après avoir lu le résumé. Une histoire mettant en scène le monde de l’Hallyu et la K-Pop.

C’est l’histoire d’Alice, une jeune étudiante française, qui est allée vivre sa passion pour l’Hallyu à Séoul. Malheureusement pour elle, Alice se rend rapidement compte qu’il est difficile de faire sa place dans ce pays et dans cette culture. Bien qu’elle apprend le coréen, il est dur pour elle de rencontrer des gens puisque les Coréens (comme la majorité des Asiatiques) veulent pratiquer leur anglais quand ils rencontrent des étrangers. Alice évolue au sein de gens comme elle, des expatriés. Son rêve est plutôt désillusionné. Elle fera la rencontre (c’est un grand mot) de Jae Sun, un jeune rappeur coréen du milieu underground. Celui-ci deviendra très vite populaire après qu’une performance musicale soit mise en ligne. Ce qui attira l’attention d’une des plus grosses agences de divertissement, JG Entertainment. Jae Sun participera à la téléréalité pour former le prochain Boy Band de l’agence. Jae Sun fera-t-il partie de la formation Shock ?

Pour la suite de mon article, je vous invite à le lire ici.