[Critique] Boris sans Béatrice

By 7 mars 2016Cinéma
Boris Sans Béatrice

Cet article a été publié sur le site web La Zone TechnoCulturelle.

Boris sans Béatrice a pris l’affiche le 4 mars 2016 sur quelques écrans au Québec. Le long métrage de Denis Côté a aussi été le film d’ouverture de la dernière édition des Rendez-vous du cinéma québécois.

Boris Malinovsky est un séduisant homme de la haute classe. Il ne manque de rien et il est un homme d’affaires accompli. Un jour, sa femme Béatrice, une ministre au Gouvernement canadien, tombe malade… elle souffre d’une mystérieuse dépression. Boris décide qu’ils doivent prendre un certain recul sur leur vie actuelle. Ils s’installent à leur luxueuse maison de campagne où Klara, une jeune domestique, entretient la maison et prend soin de Béatrice. Boris n’est pas un homme parfait. Il est arrogant, insolent et il ne se doute pas qu’il est la cause de la dépression de Béatrice. Cette situation le tourmente, mais il continue d’avoir des relations extraconjugales. C’est un moyen pour lui de se changer les idées. À un moment, un Inconnu obligera Boris à se remettre en question et se confronter ses habitudes et son comportement.

Pour la suite de mon article, je vous invite à le lire ici.