Après plus d’un an, la violoniste Lindsey Stirling était de retour à Montréal. Cette fois-ci, c’était pour enflammer le Métropolis avec sa musique enivrante.

Pour commencer les festivités, le groupe AJR a fait la première partie du spectacle. C’était la première fois que je les entendais. AJR [Adam, Jack et Ryan] est composé de trois frères-musiciens. Ils font un mélange de pop, d’électro, de dubstep et d’indie. Je dois dire que ce n’est pas exactement le genre de musique que j’aime. Cependant, j’ai quand même apprécié leur prestation qui a duré environ 30 à 40 minutes.

 

LS_CA_Photo (1)Enfin, le clou de la soirée arrive. Lindsey Stirling monte sur scène avec ses deux musiciens, Jason Gaviati (clavier et échantillonnage) et Drew Steen (batterie et percussion). Le concert a débuté avec le premier simple de son nouvel album, Beyond the Veil. Dès les premières notes, la magie a commencé à opérer.

Pour ce deuxième spectacle/tournées, le visuel, le décor, les chorégraphies ont énormément changé comparativement à l’an dernier. Encore une fois, Lindsey Stirling joue beaucoup avec des éclairages et des animations. Le décor comprend plusieurs zones à différents niveaux et un genre de portail où les visuels étaient projetés.

En plus de ses deux musiciens, Lindsey Stirling a ajouté deux nouveaux membres à sa formation. Ce sont deux danseurs qui viennent soutenir et enrichir les chorégraphies de la violoniste. Désolé, je n’ai pas retenu leur nom. Les deux danseurs ont même fait une bataille de danse pour donner une pause à Lindsey Stirling. Pour quelques chansons, Lindsey et ses danseurs ont revêtu des vêtements régissant à la lumière noire. Ils étaient trois à danser dans la pénombre et à briller sur scène. Le violon de Lindsey était aussi fluorescent.

Le son était impeccable, tout comme l’enrobage du spectacle. Peut-être la seule déception que j’ai eue, c’est quand Lindsey a joué We Are Giants et Shatter Me. Je m’explique, ces deux chansons ont des paroles et dans le concert, il n’y avait personne pour les chanter, donc, ce fut une piste audio ajoutée. Ce n’est pas une grande déception puisque j’aime ces deux chansons et j’étais content de les entendre. We Are Giants est chanté par Dia Frampton, tandis que Shatter est chanté par l’excellente Lzzy Hale du groupe Halestorm.

Dans ce spectacle, on a pu en apprendre un peu plus sur Lindsey. Il y a eu un petit entracte avec une vidéo montrant Lindsey étant jeune. Ce fut vraiment touchant et plaisant de découvrir la musicienne.

Lindsey Stirling s’est adressé plusieurs fois à la foule. Elle a reçu beaucoup d’énergie de la foule. Elle a mentionné que le premier spectacle à Montréal, en 2013, fut l’un des meilleurs spectacles et que celui-ci le serait aussi. Je sais, plusieurs artistes le disent dans leur spectacle pour allumer encore plus la foule, mais quand Lindsey l’a dit, on sentait que c’était sincère.

Lindsey Stirling a interprété 10 chansons de son nouvel album Shatter Me. Elle a aussi fait 5 chansons de son premier album et une reprise d’une chanson de John Legend. Évidemment, elle a fait son medley de The Legend of Zelda. Voici la liste des pièces jouées lors du spectacle:

  1. Beyond the Veil
  2. Mirror Haus
  3. Electric Daisy Violin
  4. Night Vision
  5. Heist
  6. Swag
  7. We Are Giants
  8. Legend of Zelda Medley
  9. Transcendence (version acoustique)
  10. All of Me (reprise de John Legend)
  11. Take Flight
  12. Moon Trance
  13. Roundtable Rival
  14. Master of Tides
  15. Crystallize
  16. Shatter Me
  • Rappel:
  1. Stars Align

Je me répète, et je dois insister, c’était vraiment une soirée magique. Comme pour la première fois, j’ai adoré l’expérience Lindsey Stirling Live. Si elle revient encore une fois à Montréal, c’est sûr que j’y serai et je vous le conseille fortement.

(L’article de son premier spectacle se trouve ici)

 

***Certaines photos proviennent de la fanpage de Lindsey Stirling Canada.

*** Les autres qui sont un peu plus moches, je m’en excuse, j’étais long et elles ont été prises avec mon Samsung Galaxy Note 3 et certaines lentilles de Photojojo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Jacques

    Si tu veux voir un violoniste d’ici qui est pro depuis pas mal plus longtemps avec 3 album check Eric Speed. Record Guinness, plusieurs shows et ses albums sont bien meilleur. Lindsey est bien mais c’est pas à la force d’Eric 🙂 J’aime les 2

    1. Olivier LeBlanc-Lussier

      Je ne connaissais pas Eric Speed, je suis allé le googler et écouter quelques extraits.
      À première vue, je trouve ça un peu moins accrocheur que Lindsey Stirling, mais bon c’est une question de goût.
      Merci pour la découverte! Je vais en écouter un peu plus.