Cet article a été publié sur le site web Geeks and Com’.

Cette semaine à « Dans un cinéma près de chez vous », je vous parle du film Terminator: Dark Fate. Découvrez mes impressions du film !

Les événements du jour du jugement (T2: Judgement Day) ne se sont jamais produits puisque Sarah Connor a réussi à changer le futur. Skynet n’a jamais existé, mais une autre intelligence artificielle a su se développer. Un nouveau modèle de Terminator est envoyé dans notre présent afin de tuer une jeune femme qui n’est pas Sarah Connor. En contrepartie, une autre personne est arrivée en même temps pour la sauver.

Une suite?

Terminator: Dark Fate se veut une suite directe du film de 1991. Celui-ci tente d’effacer les derniers films de la franchise. Malheureusement, l’histoire nous démontre à quel point Hollywood n’est plus créatif (encore une fois) et ne fait que reproduire ce qui a été fait par le passé. Pourquoi? C’est simple, lorsque j’ai vu ce nouveau volet, j’ai eu l’impression de voir le premier Terminator ou T2 scène par scène. Le scénario n’est pas tellement original puisque tout le long, j’avais l’impression de deviner ce qui se passera après. C’est vraiment dommage. En plus, la plupart des scènes répétitives s’avèrent être filmées comme T2, mais sans ce sentiment de danger et tension.

Les effets spéciaux

Pour ajouter une couche à tout ça, les effets spéciaux n’ont pas un excellent rendu. C’est triste de voir qu’à certains moments, le film de 1991 est plus crédible dans ses effets spéciaux que ce nouveau film. Donc, toutes les scènes qui implique du CGI, j’avais l’impression qu’il me manquait cette touche de tension (soit par le cadrage, soit par le manque de réalisme).

Et Arnold?

Un autre fléau de ce nouveau film est la bande-annonce qui, malheureusement, en révèle trop sur l’histoire. Je crois que la scène où l’on voit Arnold Schwarzenegger arrivé n’aurait pas dû être montrée. Ce qui est triste de tout ça, c’est le manque de suspense puisque le spectateur sait déjà que ce sera un gros punch. Au moins, je trouve que le scénariste a su bien intégrer le personnage d’Arnold à son histoire. C’est sans doute la seule chose que j’ai trouvée de bien dans Dark Fate.

Et puis?

Bref, Terminator: Dark Fate tente de rétablir une certaine continuité avec les deux premiers films. Malheureusement, la ressemblance est trop forte et trop présente. Ça va du Terminator méchant aux différentes scènes d’action, à la trame narrative qui semble être exactement la même. Néanmoins, je dirais que le film reste quand même divertissant par ses nombreuses scènes d’action. Pour ma part, ce film aurait sans doute été meilleur s’il n’y avait pas eu trois films entre celui-ci et T2.

Terminator: Dark Fate

  • Titre québécois : Terminator: Sombre destin
  • Date de sortie : 1er novembre 2019 (Canada) | 23 octobre 2019 (France)
  • Réalisé par : Tim Miller
  • Scénario par : David Goyer, Justin Rhodes, Billy Ray
  • Acteurs : Linda Hamilton, Arnold Schwarzenegger, Mackenzie Davis, Natalia Reyes, Gabriel Luna, Diego Boneta
  • Distributeur : Paramount Pictures, 20th Century Fox
  • Genre : Action, Aventure, Science-fiction
  • Durée : 128 min
  • Classement : 14A
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue : Anglais (aussi en français)
  • Site officiel : https://tickets.terminatormovie.com/
Cet article a été publié sur le site web Geeks and Com’. Cette semaine à « Dans un cinéma près de chez vous », je vous parle du film Terminator: Dark Fate. Découvrez mes impressions du film ! Les événements du jour du jugement (T2: Judgement Day) ne se sont jamais produits puisque Sarah Connor a réussi à changer le futur. Skynet n’a jamais existé, mais une autre intelligence artificielle a su se développer. Un nouveau modèle de Terminator est envoyé dans notre présent afin de tuer une jeune femme qui n’est pas Sarah Connor. En contrepartie, une autre personne est ..
La réalisation
Le scénario et l’histoire
Le jeu des acteurs
Les effets spéciaux
Le plaisir durant le visionnement
User Rating : No Ratings Yet !

Leave a Reply