Un texte d’Olivier LeBlanc-Lussier avec la collaboration spéciale de François Girard.

Olivier et François ont vu plusieurs groupes. Voici ce qu’ils en ont pensé:

Mastodon est un groupe américain qui fait du Sludge métal et du Métal progressif. Depuis 2000, ils ont enregistré cinq albums.

Olivier: Je ne connaissais pas vraiment le groupe Mastodon et ce n’est pas trop mon style de musique. Cependant, j’ai quand même aimé les voir en spectacle.

Le groupe américain Godsmack a été fondé en 1995. Depuis ce temps, ils ont fait cinq albums et ils ont plusieurs succès. Ils jouent un mélange de Métal alternatif, de Hardrock et de Postgrunge.

Olivier: J’ai trouvé que le groupe Godsmack était très différent du reste de la programmation du Heavy MTL avec leurs sons plutôt Rock que Métal. Je me questionne sur ce choix de programmation, mais je comprends que le festival voulait avoir de gros noms pour les concerts de fin de soirée. La foule semblait bien heureuse de les voir et moi aussi. C’était le dernier spectacle de leur tournée. Je pense que le chanteur voulait que ce concert soit mémorable. Il voulait que la foule participe et qu’elle soit LA meilleure foule de leur tournée. Cependant, j’ai eu l’impression que le chanteur a été un peu déçu. Cela n’empêche pas qu’ils ont fait une superbe prestation. La foule rockait avec le band, il y avait beaucoup d’ambiance. Les jeux de lumière ont rendu très intéressant le concert. Pendant le concert de Godsmack, j’ai vu pour la première fois de la fin de semaine une fille qui s’est montré les seins. Je ne pensais pas que Godsmack était le genre de groupe pour ça. Bref, même si je ne connaissais que la chanson I Stand Alone, j’ai bien apprécié de les entendre.

François: C’était une bonne fin de spectacle après que je sois revenu de Cryptopsy, quoique le chanteur en demandait beaucoup à la foule. J’ai vu seulement la fin du spectacle et déjà là, je l’ai vu demander à la foule pendant plus de cinq minutes de faire telle et telle chose, quand c’était pour les quelques minutes restantes de la chanson. Malgré tout, il y avait beaucoup d’énergie et la foule semblait très contente de voir le groupe. Pour ma part, je voulais simplement arriver tôt pour la prestation de Rob Zombie, afin d’avoir une place assez proche de la scène pour bien voir directement et éviter de fixer les écrans géants. J’ai quand même bien apprécié l’interprétation de Voodoo et de I Stand Alone qui m’ont rappelé de vieux souvenirs.

Cryptopsy est un groupe de Montréal formé en 1988. Depuis leur création, le groupe a eu beaucoup de changement de leurs membres. Ils jouent du Death métal technique et du Deathcore. Ils ont enregistré sept albums.

François: Brutal à souhait, il n’y a pas beaucoup à dire de plus sur la performance de Cryptopsy. Ils ont livré la marchandise de façon exceptionnellement lourde. Je n’ai pas vu les répercussions sur la foule, car j’étais à une bonne distance, mais la double basse de la batterie avait quand même de bonnes répercussions dans ma cage thoracique. Que leur demander de plus de Cryptopsy? Rien, c’était tout à fait représentatif de leur matériel.

Rob Zombie, anciennement avec son groupe White Zombie, est venu clôturer le festival Heavy MTL. Depuis 1985, il a plusieurs albums et de nombres succès, mais il n’est pas qu’un musicien, il est aussi un réalisateur de film, un auteur de films et de bandes dessinées. Rob Zombie mélange beaucoup de style dans sa musique dont le Heavy métal, le Groove métal, le Métal alternatif, le Métal industriel, le Horror punk et le Gothabilly (musique Gothique et Rockabilly).

Olivier: À la base, je ne suis pas un grand amateur de la musique de Rob Zombie. Mais, j’étais quand même curieux de voir ce qu’il fait. J’étais surtout intrigué par les différents éléments qui étaient sur scène. Il y avait de la pyrotechnie et différents niveaux de scène. La scène pouvait se changer de configuration entre chaque chanson. Le visuel est très important et très original. Je l’ai bien apprécié. Je pense avoir vu seulement les vingt premières minutes du concert. Malheureusement, mes jambes n’en pouvaient plus et je commençais à être fatigué de ma fin de semaine. J’aurais aimé voir le spectacle de Rob Zombie au complet, c’est pour cela que c’est une de mes déceptions de la fin de semaine. C’est une fin de semaine tellement intense si vous êtes là de l’ouverture à la fermeture. Bref, j’ai bien aimé ce que j’ai entendu et vu.

François: Ce fut le spectacle de clôture du festival. Haut en effets visuels et en présence sur scène, tout y était. La présence des membres, la proximité et l’interaction avec le public, les feux d’artifice, les flammes, le canon à eau activé à l’impromptu ainsi que les accessoires gigantesques ont permis de donner un spectacle mémorable à une foule en délire.

John 5 s’est permis un solo interminable à en couper le souffle. L’ancien guitariste de David Lee Roth et de Marilyn Manson était plus qu’à l’aise sur la scène et participait beaucoup. Ce solo fut un très bel intermède entre deux chansons, probablement en préparation de l’arsenal qui serait sorti sur scène à la chanson d’ensuite. J’aimerais souligner la reprise d’Enter Sandman de Metallica, interprété avec brio afin de nous montrer que nous connaissions beaucoup plus cette chanson que notre hymne national. J’ai bien apprécié les costumes à l’effigie du Canada et l’utilisation d’un drapeau du Québec en approchant la fin du spectacle. C’était une belle petite attention de leur part, après tout, il faut gagner son public.

 

Voici ce que nous avons le plus apprécié, nos découvertes et nos déceptions du dimanche.

Top 5 de la journée:

Olivier:

  1. Children of Bodom
  2. Amon Amarth
  3. Godsmack
  4. Of Temples
  5. Havok

François:

  1. Rob Zombie (sans équivoque le meilleur spectacle de toute la fin de semaine en fait)
  2. Unexpect (j’ai un parti pris, je sais)
  3. Children of Bodom
  4. Finntroll
  5. Heavy Mania

Découverte de la journée:

Olivier:

  • Amon Amarth
  • Of Temples
  • Havok

François:

Finntroll : Je n’avais jamais écouté le groupe même si on en avait souvent parlé. Ce fut une très belle expérience, assez intense et brutale. J’ai adoré le côté folklorique très présent dans les diverses chansons, qui ne détrône pas le côté métal du tout.

Déception de la journée:

Olivier:

  • The Acacia Strain
  • Ne pas être resté pour le concert de Rob Zombie

François:

Ma propre volonté. J’ai décidé de ne pas me lever à une heure raisonnable pour voir les bands qui passaient entre 13h et 14h30. J’ai donc raté des opportunités de connaître de nouveaux groupes. Effectivement, j’aurais pu répéter ma déception de la veille. Par contre, ne m’étant même pas donné la peine d’essayer, j’ai peut-être raté le groupe du siècle, qui sait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *