Cette année, ce sera la sixième édition du Fantastique Week-end du cinéma québécois. Le festival Fantasia a décidé de donner encore plus de place au cinéma d’ici. À Fantasia, il y aura plus de 160 courts métrages québécois en grande première. Fantastique Week-end du cinéma québécois se déroulera du 31 juillet au 4 août. 1987 est le film qui clôtura cette fin de semaine de films d’ici.

1987 est la suite du film de Ricardo Trogi 1981. Le film relate l’été des 17 ans du jeune Ricardo. Durant cet été, Ricardo tentera de faire beaucoup de choses, soit perdre sa virginité, entrer dans des bars, avoir une voiture, passer du bon temps, etc. Mais pour cela, Ricardo devra faire de l’argent. Pour y arriver, il décidera d’exploiter son côté italien et d’entrer dans le milieu du crime. Bien sûr, les choses ne se passeront pas comme Ricardo le voudra. Le film sera projeté en présence du réalisateur.

Fantasia et la Cinémathèque québécoise s’associent pour créer une nouvelle section. Genres du pays est présentera cinq films classiques qui ont marqué l’histoire du cinéma québécois. Venez découvrir ou redécouvrir Après-ski de Roger Cardinal, Équinoxe d’Arthur Lamothe, Le Grand Rock de Raymond Garceau (qui sera précédé de Le Dément du Lac Jean-Jeune de Claude Jutra et Michel Brault), Montréal Interdit de Vincent Ciambrome et Pouvoir Intime d’Yves Simoneau. Il y aura aussi le film d’horreur Le Diable est parmi nous de Jean Beaudin pour le lancement de l’autobiographie de John Dunning.

 

Il n’y aura pas que des courts métrages québécois à durant le Fantastique Week-end du cinéma québécois. Pour la soirée d’ouverture, avant le long métrage Jacky au Royaume des filles, vous pourrez voir le court métrage d’animation Lucky and Finnegan de Davide Di Saro. L’équipe de Fantasia vous suggère de ne pas manquer Un Après-midi avec Paolo d’Anabelle Lavoie, Stormjumper de Malcom Sutherland, Le Village de Marcel Simoneau, Lazy Boyz de Charles Muzard et Ryan Gilmore, Le Danger du Chocolat de Geneviève Rious, Mémorable Moi de Jean-François Asselin et Koït Dessur la Neige de David Lebrun.

 

À Fantasia, il y a aussi d’autres longs métrages québécois, dont Dys- de Maude Michaud et Bold & Brash: Filmmaking Boisvert Style de Simon Boisvert (présenté durant Caméra Lucida). En plus, deux séries web ont été remontées en film, Les Jaunes de Rémi Fréchette et Projet-M d’Éric Piccoli.

 

Fantasia est fier des créateurs d’ici. C’est pour cela que le festival organisera deux conférences. La première conférence aura lui le vendredi 1er août à 15 h, c’est le collectif Roadkill Superstar qui viendra parler de leur carrière et de leur premier long métrage Turbo Kid.Ce film a été le premier à avoir trouvé des partenaires grâce au Marché de coproduction internationale Frontières. La seconde conférence sera à propos des séries de genre sur le web et à la télévision au Québec. Il y aura Jean-François Rivard, Éric Piccoli et Marie-Claude Blouin qui viendront de leur projet et de l’avenir des séries de genre. Cette conférence aura lieu le samedi 2 août à 15 h.

 

Source: Communiqué de presse de Fantasia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *