MMPR_GoingGreen (1)Il y a quelques semaines, le second volume des Mighty Morphin Power Rangers paraissait en bande dessinée aux éditions Papercutz. Comme le titre l’indique, Going Green, cette nouvelle aventure introduit le fameux Tommy Oliver, mieux connu pour avoir été le Ranger Vert et le Ranger Blanc.

Les cinq Rangers devront affronter deux nouveaux monstres envoyés par la terrifiante Rita Ripulsa. Le premier ennemi sera facile à combattre pour nos cinq héros. Par la suite, nous apprenons comme la vilaine sorcière a trouvé la sixième pièce de puissance (Power Coin), celle du Ranger Vert. Elle l’a récupérée il y a dix mille ans avant d’être enfermée. Durant le second affrontement entre les Rangers et le deuxième monstre qui est beaucoup plus ardu que le premier, Rita Ripulsa tentera de charmer Tommy Oliver. Tommy Oliver succombera-t-il aux charmes de la sorcière? Les Mighty Morphin Power Rangers vaincront-ils le monstre de Rita?

Vous le savez sûrement que je suis amateur de la franchise. J’avais bien aimé le premier volume même si ce n’était pas extraordinaire et j’avais hâte de lire la suite de mes cinq héros d’enfance. Going Green n’a pas su satisfaire mes attentes parce que je pensais que Tommy Oliver serait beaucoup plus présent en temps que le Ranger Vert. Malheureusement, il n’a pas encore ses pouvoirs, il n’est qu’un simple humain intelligent avec de bons réflexes. Cependant, j’ai aimé découvrir comment Rita Ripulsa a eu la pièce de puissance du Ranger Vert.

Lorsque j’ai commencé ma lecture, je croyais que ce volume allait réinterpréter les origines du Ranger Vert. La saga du Green With Evil est sûrement la partie que je préfère dans la télésérie originale. Heureusement, l’auteur n’a pas altéré les origines.

L’histoire que Stefan Petrucha (en collaboration avec Ryan Buell) a écrite n’est pas époustouflante, mais elle est quand même intéressante. Comme pour le premier, le scénario s’adresse principalement aux amateurs de la franchise et à un public en bas âge.

Les dessins de PH Marcondes n’ont pas évolué entre les deux volumes, c’est assez constant. Ce ne sont pas les plus beaux dessins que j’ai vus, mais cela fait l’affaire pour ce genre d’histoire qui se prend à la légère, sans trop de violence.

 

***Désolé, les numérisations des pages ne sont pas à leurs meilleures***

Tout comme le premier volume, ce livre contient 64 pages et il coûte entre 8 $ (couverture souple) et 15 $ (couverture rigide).

Bref, j’ai été déçu par cette lecture, mais je pense qu’un grand amateur des Power Rangers pourrait aimer ce volume. Ce n’est rien d’exceptionnel, mais cela reste une lecture divertissante et qui explique les origines du fameux Ranger Vert.

Le troisième volume, By Bug, Betrayed!, devrait sortir au mois d’août 2015. L’histoire devrait mettre en scène Tommy Oliver en temps que Ranger Blanc.

MMPR_GoingGreen (6)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *