Cet article a été publié sur le site web La Zone TechnoCulturelle.

 

Mayhem a été présenté le 30 juillet 2017 dans le cadre du festival Fantasia.

Un virus commence à se propager. Celui-ci affecte le comportement des infectés qui devient extrêmement violent et sans inhibition. Les autorités ont détecté que le virus avait contaminé le bureau d’une grande firme d’avocat. Derek (Steven Yeun), un avocat de la firme, se fait mettre à la porte après qu’un coup monté a été fait contre lui. Il y a Mélanie (Samara Weaving) qui s’est fait saisir sa maison et qui s’adresse à cette firme afin de la récupérer. Même si les deux ne se connaissent pas, ils veulent avoir des réponses et le virus amplifie ce désir. Ils vont monter jusqu’au bureau des grands patrons armés de fusils à clous, de scies, de haches et de tournevis.

 

Si votre vie de bureau est ennuyante et chiante, Mayhem est le parfait remède pour sortir vos frustrations que vous avez envers la culture corporative.

Mayhem mélange à la fois le genre action, horreur et comédie sanglante. L’histoire est assez simple puisque c’est une revanche que les deux personnages veulent obtenir. Néanmoins, l’exécution est vraiment bien faite puisque le film est bien rythmé du début à la fin. L’action est présente souvent afin de nous tenir constamment en haleine et elle est parfois très brutale. L’humour sanguinolent vient rajouter une couche à cet excellent divertissement.

Steven Yeun et Samara Weaving ont une très belle chimie à l’écran et ça donne des scènes vraiment intenses. Durant le Q & A, le réalisateur Joe Lynch expliquait comment c’était facile de travailler avec ces deux acteurs et ça se voit à l’écran.

Bref, Mayhem se retrouve facilement dans mon top 3 des films de Fantasia cette année. C’est un film qui est très divertissant qui rappelle les films d’infectés et de zombies, mais avec une couche de haine envers la culture corporative. À noter que Mayhem devrait bientôt sortir au cinéma (à l’automne) et sur Shudder en diffusion en flux continu (streaming) en 2018. Mais, c’est un film à voir sur grand écran avec une folle en délire!

 

J’aurais bien aimé faire un résumé du Q&A de Joe Lynch, mais le réalisateur partait dans beaucoup de directions lorsqu’il parlait. Cependant, c’était grandement intéressant et Joe Lynch est un bon conteur. Pour lui, Fantasia était le rêve! Et c’était sa soirée, il a même demandé au public de faire la musique de 20th Century Fox en miaulement. HAHA!

 

Mayhem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. flexipaluy

    Pas un mot sur la piètre écriture du scénario malgré un pitch de base génial ? Pas un mot sur les incohérences scénaristiques (le virus qui empêche les gens de contrôler leur émotions mais les acteurs le font tout le long du film ?) Pas un mot sur l’enchaînement de scènes sanglantes mais sans la violence promise (juste afin de rassasier le spectateur de son quota d’or rouge ? ) Pas un mot sur l’approximation du rythme et l’inéquilibre entre les 3 parties du film ? Je trouve votre critique bien vite écrite, et surtout pas du tout objective: on sent que le film vous plaisait avant que vous le voyez car si on ne l’attends pas, on ne remarque surtout les erreurs…
    Le casting est bon (très bon même), l’image est belle et le pitch excellent et les moyens très très très corrects. La musique colle globalement à l’ambiance à part une ou deux qui font tâche dans ce rythme soutenue d’enchaînement de bagarres (si on oublie la première partie du film) et malgré tout ce qu’il faut pour faire une bonne soupe, on se retrouve avec un truc en boîte, préfabriqué, prémâché et mal fini..
    Bref, je désapprouve votre critique mais vu que ce n’est pas votre domaine, je ne vous en tient pas rigueur.