Cet article a été publié sur le site web Geeks and Com’.

 

Durant son enfance, Sook-hee a vu son père être assassiné devant ses yeux. L’assassin l’a enlevé afin de l’entraîner à devenir une redoutable tueuse. Après le carnage que Sook-hee (jeune adulte) a fait, elle est recrutée pour le service des renseignements sud-coréens comme agent dormant. L’agence lui promet une nouvelle vie et surtout une vie normale avec son nouveau-né si elle travaille pour eux pendant les dix prochaines années. Pour y arriver, elle devient une actrice de théâtre où elle tombera amoureuse de son voisin. Mais son passé la rattrapera rapidement.

Fiche technique

  • Titre original : 악녀 (Aknyeo)
  • Titre anglais : The Villainess
  • Date de sortie : 8 juin 2017 (Corée du Sud)
  • Réalisé par : Jung Byung-gill
  • Scénario par : Jung Byung-gil, Jung Byeong-sik
  • Acteurs : Kim Ok-bin, Shin Ha-kyun, Bang Sung-jun, Kim Seo-hyung
  • Distributeur : XX
  • Genre : Action
  • Durée : 129 min
  • Pays d’origine : Corée du Sud
  • Langue : Coréen (avec sous-titre anglais)

Blu-Ray coréen

  • Audio : Coréen : DTS X 7.1.4, DTS Headphone X (jusqu’à 11.1 canaux),
  • Sous-titre : Anglais, Coréen
  • Suppléments :
    • Audio commentary
    • Deleted scenes
    • Making-of features
    • Previsualization storyboard
    • Trailer

Blu-Ray américain

  • Audio :
    • Coréen : DTS-HD Master Audio 5.1 et : Dolby Digital 2.0
    • Anglais : DTS-HD Master Audio 5.1et Dolby Digital 2.0
  • Sous-titre : Anglais
  • Suppléments :
    • Making Of Action Choreography (2 min 36 s)
    • The Characters (1 min 42)
    • Teaser (0 min 55 s)
    • Trailer (2 min 2 s)

 

C’était la première fois que je revoyais The Villainess après l’avoir vu l’été dernier au Festival Fantasia. Ce film a fait partie de mes films favoris du festival et aussi de mon Top 5 de films asiatiques de 2017.

The Villainess, de l’action à profusion

La scène d’ouverture de The Villainess reste encore aussi prenante et fabuleuse avec son long plan d’action à la première personne. Cela donne un bel effet de jeu vidéo avant de passer à une vue subjective à la troisième personne qui est aussi saisissante! C’est le genre de scène à voir et à revoir pour ses prouesses cinématographiques. La scène est toujours aussi brutale avec les dizaines de gangsters dangereusement armés qui se font tuer (ou grandement blessés).

Par la suite, le scénario mélange avec un bel équilibre l’action et la romance. Si l’ouverture ne vous a pas encore conquis par cette dose d’adrénaline, le scénario vous réserve plusieurs autres scènes d’action à couper le souffle.

Mais aussi de la romance

La romance dans cette histoire sanguinolente vient adoucir et nous donner un moment de répit. Plusieurs codes cinématographiques que l’on peut voir dans les films romantiques et dans les dramas coréens (K-Drama) sont utilisés afin de montrer l’évolution de la relation entre Sook-hee et son voisin. Justement, ces scènes viennent bâtir et développer les personnages afin qu’on s’y attache. En arrière de toute cette violence, il y a de beaux personnages qui sont bien écrits et bien interprétés.

Une distribution impressionnante

Kim Ok-bin qui interprète Sook-hee est hallucinante dans son rôle. J’aime l’évolution de son personnage, un assassin et une mère dévouée. L’actrice est vraiment bonne pour jouer autant l’action que la romance. J’aime bien la façon dont le réalisateur transforme l’actrice après que l’agence gouvernementale recrute Sook-hee. Elle est un peu méconnaissable. Certains penseront que c’est deux actrices qui incarnent le personnage, mais ce n’est pas le cas. Sung Joon (le voisin) me fait toujours penser à un rôle qu’il a joué dans la série Madame Antoine, où il a un rôle haïssable avec son attitude. On ne sait jamais s’il est vraiment honnête ou bien s’il est seulement un bon manipulateur. Le reste de la distribution est aussi bon que Kim Ok-bin et Sung Joon. Shin Ha-kyun, le vilain, apporte aussi un dualité. Veut-il aider ou détruire Sook-hee? Kim Seo-hyung est la détestable chef du Service de renseignement.

Toujours autant de plaisir à revoir The Villainess

Bref, The Villainess est un film qui vient encore me chercher émotionnellement avec ses impressionnantes scènes d’action et avec l’aspect romance entre Sook-hee et son voisin. En relisant la première critique que j’avais fait en 2017 sur ce film, je crois que j’ai encore plus apprécié ce film. Pour ma part, ce film montre comment faire de bonnes scènes d’action, tout en y ajoutant des moments pour calmer cette surdose d’adrénaline. C’est un excellent film à voir et à revoir!

Cet article a été publié sur le site web Geeks and Com’.   Durant son enfance, Sook-hee a vu son père être assassiné devant ses yeux. L’assassin l’a enlevé afin de l’entraîner à devenir une redoutable tueuse. Après le carnage que Sook-hee (jeune adulte) a fait, elle est recrutée pour le service des renseignements sud-coréens comme agent dormant. L’agence lui promet une nouvelle vie et surtout une vie normale avec son nouveau-né si elle travaille pour eux pendant les dix prochaines années. Pour y arriver, elle devient une actrice de théâtre où elle tombera amoureuse de son voisin. Mais son ..
La réalisation
Le scénario et l’histoire
Le jeu des acteurs
Les effets spéciaux
Le plaisir durant le visionnement
User Rating : No Ratings Yet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *