Cet article a été publié sur le site web Geeks and Com’.

 

Cela fait maintenant deux ans que les Avengers sont déchirés après les événements de Captain America : Civil War. Les Earth’s Mightiest Heroes devront se réunir et trouver de nouveaux alliés afin d’affronter leur pire menace… Thanos! Ce dernier est à la recherche des 6 Pierres d’Infinités (Infinity Stones) pour réaliser son souhait, imposer la réalité qu’il désire. Que vont faire les Avengers face à cette menace?

Fiche technique

  • Titre original : Avengers: Infinity War
  • Titre québécois : Avengers : La guerre de l’Infini
  • Date de sortie : 27 avril 2018 (Canada) | 25 avril 2018 (France)
  • Réalisé par : Anthony et Joe Russo
  • Scénario par : Christopher Markus et Stephen McFeely, d’après les personnages créés par Stan Lee et Jack Kirby
  • Acteurs : Robert Downey Jr., Chris Hemsworth, Mark Ruffalo, Chris Evans, Scarlett Johansson, Benedict Cumberbatch, Don Cheadle, Tom Holland, Chadwick Boseman, Paul Bettany, Elizabeth Olsen, Anthony Mackie, Sebastian Stan, Danai Gurira, Letitia Wright, Dave Bautista, Zoe Saldana, Josh Brolin, Chris Pratt
  • Distributeur : Walt Disney Studios Motion Pictures
  • Genre : Super héros
  • Durée : 149 min
  • Classement : PG-13
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue : Anglais (aussi en Français)

Avengers: Infinity War – sans gâcheur

Par où commencer? Avengers : Infinity War se déroule tout de suite après la fin du film Thor : Ragnarok où celui-ci se conclut avec Thor et les survivants d’Asgard à bord d’un vaisseau spatial. Donc, ce qui est bien, c’est qu’on peut rapidement se situer à quel moment l’histoire se déroule dans l’univers cinématographique de Marvel. Il faut dire que c’est l’un des problèmes de Marvel au cinéma.

Peut-être que c’est seulement moi, mais j’ai vraiment eu l’impression que l’ouverture du film nous plongeait dans un film de Star Wars. C’est-à-dire que le film ouvre dans l’espace avec un plan de caméra sur un vaisseau… le même genre de plan qu’on est habitué dans un film de Star Wars. Je dirais même que toute la première scène a ce sentiment.

Une réintroduction à l’histoire

Je crois que le problème majeur du film Avengers : Infinity War est que l’histoire tente de faire un récapitulatif de tous les personnages qu’on a pu voir durant ces dix dernières années au grand écran sur une série de 19 films. Il faut dire que peu de personnages, outre le noyau des Avengers, se connaissent. Alors, le scénario tente d’introduire les personnages qui ne se connaissent pas ensemble. Cela donne une dynamique un peu moins intéressante à l’écran et cela crée des mini équipes auxquelles le lecteur de comic books n’est pas habitué.

La solution aurait sans doute dû passer par des éditeurs (comme dans l’univers des bandes dessinées). Des ponts auraient dû être établis dans chacun des films dits « solos » des personnages. De cette manière, le premier arc narratif d’Avengers : Infinity War aurait pu être allégé de ce fardeau. En même temps, le scénario fait beaucoup penser aux événements dans les comic books où le lecteur doit lire un nombre X de BD afin de comprendre tout ce qui se passe. Et c’est sans doute l’un des points faibles du film. Il semble que le scénario s’éparpille avec tout ce qui se passe.

Le film dure environ 2 h 30 et l’introduction se déroule sur environ 1 h 30 (si ce n’est pas plus). Par moment en regardant le premier acte, j’avais l’impression de revivre le premier film des Avengers où ceux-ci ont dû se taper sur la gueule avant de mieux s’unir. On dirait que c’est la norme au cinéma puisque Justice League reprenait ce même schème narratif.

Long, mais divertissant

Outre cette longue introduction qui est vachement divertissante avec un nombre inimaginable de combats, l’histoire nous montre et nous lance une tonne, mais une tonne de choses et d’éléments. Je dois préciser que lorsque je dis long, cela n’implique pas des longueurs dans le scénario puisque l’action n’arrête pas. Néanmoins en y repensant, je me dis que c’était un peu vide. Il y a une expression qui décrit bien cela : « trop, c’est comme pas assez ». Je m’explique. Il se passe tellement de chose dans ce film, mais en même temps rien n’est si pertinent à l’évolution de l’histoire.

Le deuxième acte de ce film est un peu en continuité avec le premier. Finis l’introduction, mais le scénario reste un peu vide. Par contre, l’action reste toujours au rendez-vous! À un certain moment donné, j’ai trouvé que le scénario s’est légèrement perdu avec le rythme. Mais ce n’est rien de si dérangeant. Malheureusement, la fin du deuxième nous laisse une légère amertume puisque je m’attendais à une grosse révélation comme Empire Strikes Back. Mais non, le film laisse plein de doutes comme s’il manquait un troisième acte qui sera dans la suite Avengers : Infinity War (2 – non nommé).

Tout ça, c’est un long préparatif à la suite et à la, supposément, « Phase 4 » des films. Je crois que ce premier volet va prendre beaucoup plus de sens lorsqu’on aura les deux morceaux qu’on pourrait voir l’un à la suite de l’autre.

Un ton changeant à tout moment

Avec un nombre inimaginable de personnages (21 selon les affiches de personnages; il y en a d’autres qui sont un peu moins importants), c’était évident que le ton du film allait être inégale. Dans un premier temps, le film reprend beaucoup le ton humoristique de Thor : Ragnarok. Néanmoins, il est beaucoup moins constant. Les blagues sont hilarantes même si elles sont entrecoupées de moments sérieux et « romantique ».

Dans un second temps, le ton change beaucoup aussi entre les scènes avec les personnages. Par exemple, la première scène où l’on voit les Guardians of the Galaxy, on nous plonge dans ce style rétro des années 80. Encore là, ce n’est présent que quelques minutes. Néanmoins, ça ne fait qu’amplifier cette dichotomie dans le ton.

Finalement, il y a aussi un ton qui s’applique parfois maladroitement entre certains personnages. Mais parfois, cela crée d’excellents moments très drôles qui m’ont fait éclater de rire. Thor, Star-Lord, Stark et Peter Parker ont ce petit quelque chose qui les rend attachants avec leur humour distinct. Malheureusement, certaines blagues semblent du déjà-vu.

Une tonne de personnages

Comme je le mentionnais précédemment, le nombre de personnages de cet univers est gigantesque. Par moment, c’est à se demander pourquoi le film Captain America : Civil War n’avait pas cette ampleur. Ça aurait donné un côté plus épique et plus comic book. Il faut dire qu’un bon nombre de ces personnages n’avaient pas encore été introduits dans l’univers cinématographique.

Une des belles surprises de Avengers : Infinity War, c’est le choix de mettre à l’avant-plan certains personnages. Par contre, il y a des choix questionnables sur l’oubli de certains personnages (par exemple : Hawkeye et Ant-Man… ce n’est pas un gâcheur, ils ne sont pas sur les affiches). En contrepartie, pourquoi d’autres personnages comme War Machine ont-ils leur place dans ce film? En contre partie, il n’y a pas de grandes surprises dans le scénario sur l’utilisation des personnages dans l’histoire (puisqu’on voit tous les personnages présents dans les bandes-annonces). Malgré cela, il y a de beaux moments dans la manière dont certains personnages sont réintroduits dans l’histoire (par exemple, l’équipe de Captain America).

Aussi, ce qui est bien, c’est que tous ont une implication à peu près égale dans cette aventure et dans les combats. Et ils sont tous excellents dans leur rôle. Néanmoins, ça fait un petit pincement au cœur de voir quelques personnages tomber au combat (et mourir). Mais, il fallait s’y attendre.

De l’action à revendre

Le film débute avec de l’action et s’en suit plusieurs autres scènes d’action et de combats. De manière générale, ces scènes sont souvent bien faites. Il y a toujours quelques scènes qui jouent sur des mouvements de caméra et des montages rapides afin d’essayer de nous en mettre plein la vue. Et ce n’est pas toujours un heureux résultat. C’est surtout le cas pour le combat au Wakanda (alias le combat de Star Wars : The Phantom Menace sur Naboo).

Des lieux revisités et des nouveaux

Un des aspects que j’ai aimés, c’est que Avengers : Infinity War nous fait voyager dans des lieux connus dans les précédents films (l’un des 19 précédents). C’est amusant de revisiter ces lieux dans un autre contexte et dans un sentiment d’urgence.

Bien sûr, il y a plusieurs autres lieux non visités. Ceux-ci sont tous aussi beaux visuellement et présentés différemment. Sans gâcher quoi que ce soit, j’ai bien apprécié l’utilisation que Thanos fait de la Pierre de Réalité. Cela crée de superbes compositions visuelles qui se changent en quelques instants sous nos yeux.

Positif ou négatif?

Bref, je semble descendre beaucoup Avengers : Infinity War. Cependant, j’ai quand même énormément apprécié le film. C’est juste quand on commence à trop s’attarder aux détails que l’on finit par voir plus de négatifs que de positifs. Le film a beau durer 2 h 30, mais l’histoire est soutenue par tellement de scènes d’action et (un peu) d’humour que ça passe relativement rapide. Cela n’empêche pas de sortir du film avec un sentiment de vide, d’incompréhension ou d’avoir des centaines de questions et d’hypothèses sur ce qui va se passer par la suite.

Tout ça pour dire qu’une partie de moi a vraiment tripé (le fan de comic book) et une autre partie de moi aurait espéré en avoir plus (le cinéphile). Je crois que tout un chacun doit voir Avengers : Infinity War afin de se faire une vraie opinion sur ce film. C’est divertissant! C’est amusant! Ça en met plein la vue! Et c’est ce que le cinéma devrait nous donner. Je veux aller le revoir afin de mieux apprécier ce que j’ai vu et pour ne pas être en mode analyse et critique du film!

  1. Rester après le générique complète, il n’y a qu’une seule scène cachée!
Cet article a été publié sur le site web Geeks and Com’.   Cela fait maintenant deux ans que les Avengers sont déchirés après les événements de Captain America : Civil War. Les Earth’s Mightiest Heroes devront se réunir et trouver de nouveaux alliés afin d’affronter leur pire menace… Thanos! Ce dernier est à la recherche des 6 Pierres d’Infinités (Infinity Stones) pour réaliser son souhait, imposer la réalité qu’il désire. Que vont faire les Avengers face à cette menace? Fiche technique Titre original : Avengers: Infinity War Titre québécois : Avengers : La guerre de l’Infini Date de sortie : 27 avril 2018 (Canada) ..
La réalisation
Le scénario et l’histoire
Le jeu des acteurs
Les effets spéciaux
Le plaisir durant le visionnement
User Rating : No Ratings Yet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *