Cet article a été publié sur le site web Geeks and Com’.

 

Dans les années 60, Elisa Eposito travaille à la conciergerie d’un laboratoire d’aérospatiale secret. Celui-ci détient un homme-amphibien qui pourrait leur aider à gagner cette course pour l’espace. Elisa est muette et cette situation particulière lui permet de ressentir et de comprendre ce que la créature vit. Après plusieurs visites sur ses heures de pause déjeuner, elle tombe amoureuse de l’amphibien. Elle décide de le libérer avec l’aide de son voisin. Tout comme le laboratoire, le monde extérieur est dangereux pour la créature.

Fiche technique

  • Titre original : The Shape of Water
  • Titre français : La Forme de l’eau
  • Date de sortie :
    • 15 décembre 2017 (Canada, en anglais)
    • 22 décembre 2017 (Canada, en français)
    • 21 février 2018 (France)
  • Réalisé par : Guillermo del Toro
  • Scénario par : Guillermo del Toro, Vanessa Taylor
  • Acteurs : Sally Hawkins, Michael Shannon, Richard Jenkins, Doug Jones, Michael Stuhlbarg, Octavia Spencer
  • Distributeur : Fox Searchlight Pictures
  • Genre : Drame, Fantastique, Romantique
  • Durée : 123 min
  • Classement : Rated R
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue : Anglais (aussi en français)

Ce qui m’a tout de suite marqué de The Shape of Water, c’est la direction photo. Wow que c’est beau! La première scène nous plonge littéralement dans une maison qui est submergée d’eau. Le tout est accompagné d’une douce musique. On s’aperçoit que c’est Elisa qui rêve.

Par la suite, le visuel du film est tout aussi beau. Il y a une touche délabrée, lugubre et sombre, mais la trame sonore vient nous réconforter avec sa musicalité des années 40-50. C’est beau, apaisant, relaxant… bref toutes les qualités pour faire une « feel good movie ». Les plans et les mouvements de caméra sont fantastiques et ça vient rehausser encore plus la direction photographique.

L’histoire de The Shape of Water

Le scénario est particulièrement intéressant puisqu’il met en scène un personnage principal muet. Je trouve que ça donne un côté unique au film étant donné qu’il est rare d’avoir ce genre de personnage. Comme le visuel et la musique, l’histoire est charmante avec la relation amoureuse « impossible » entre Elisa (Sally Hawkins) et la créature (Doug Jones). En même temps, l’histoire a une touche de mystère et d’inquiétude lorsque l’on découvre le monstre aquatique. Je dois dire que j’ai sursauté la première fois que j’ai vu la créature. Mais, c’est bien équilibré avec un peu d’humour.

L’histoire a un bon rythme même s’il y a une espèce de lenteur plaisante, ce qui permet d’admirer le visuel. Il y a des moments magiques dans cette noirceur comme avec le numéro chanté qui vient apporter beaucoup d’émotion entre les deux personnages. La majorité des scènes du film vient expliquer et démontrer l’évolution de cet amour.

Néanmoins, il y a des scènes avec le vilain Richard Strickland (Michael Shannon) qui n’apporte pas grand-chose à l’histoire comme les scènes avec sa famille. Ça tente de montrer une facette plus aimable du personnage, mais en fin de compte, ça ne fait qu’étirer le scénario. La relation entre Elisa et son voisin Gilles (Richard Jenkins) aide grandement à donner ce côté « feel good » et charmant puisqu’ils regardent de vieilles comédies musicales.

Les acteurs

La distribution du film est géniale avec Sally Hawkins qui est merveilleuse et magnifique dans son rôle muet, Michael Shannon qui est tellement haïssable et terrifiant par ses agissements et Octavia Spencer qui m’a fait penser à son rôle dans Hidden Figures. Néanmoins, elle le joue complètement différente. Ça ne m’étonnerait pas que Sally Hawkins soit nommée aux Oscars.

 

Bref, The Shape of Water propose une histoire avec une romance mystérieuse et impossible entre deux êtres qui sont très différents de l’extérieur, mais au combien pareil de l’intérieur. Ce film est une belle découverte et j’espère que ça remportera beaucoup de prix pour son visuel et ses acteurs.

 

Cet article a été publié sur le site web Geeks and Com’.   Dans les années 60, Elisa Eposito travaille à la conciergerie d’un laboratoire d’aérospatiale secret. Celui-ci détient un homme-amphibien qui pourrait leur aider à gagner cette course pour l’espace. Elisa est muette et cette situation particulière lui permet de ressentir et de comprendre ce que la créature vit. Après plusieurs visites sur ses heures de pause déjeuner, elle tombe amoureuse de l’amphibien. Elle décide de le libérer avec l’aide de son voisin. Tout comme le laboratoire, le monde extérieur est dangereux pour la créature. Fiche technique Titre original : The ..
The Shape of Water propose une histoire avec une romance mystérieuse et impossible entre deux êtres qui sont très différents de l’extérieur, mais au combien pareil de l’intérieur. Ce film est une belle découverte et j’espère que ça remportera beaucoup de prix pour son visuel et ses acteurs.
La réalisation
Le scénario et l’histoire
Le jeu des acteurs
Les effets spéciaux
Le plaisir durant le visionnement
User Rating : No Ratings Yet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *