Cet article a été publié sur le site web Geeks and Com’.

 

Une jeune femme est un peu paranoïaque à propos d’un homme qui la suit et la harcèle. Après avoir déménagé et changé d’emploi plusieurs fois, elle décide de consulter un psychiatre. Contre son gré même si elle a signé une décharge sans le savoir, elle se fait interner pour 24 h dans une institution psychiatrique. 24 h se transforme en 72 h, puis en une semaine après qu’elle doit affronter sa plus grande peur, son harceleur. Est-ce que c’est réel ou est-ce que c’est le fruit de son imagination?

Fiche technique

  • Titre original : Unsane
  • Date de sortie : 23 mars 2018 (Canada) | 11 juillet 2018 (France)
  • Réalisé par : Steven Soderbergh
  • Scénario par : Jonathan Bernstein, James Greer
  • Acteurs : Claire Foy, Joshua Leonard, Jay Pharoah, Juno Temple, Aimee Mullins, Amy Irving
  • Distributeur : 20 th Century Fox
  • Genre : Thriller, Horreur
  • Durée : 98 min
  • Classement : 14 ans et plus
  • Pays d’origine : États-Unis
  • Langue : Anglais

Ouf… Par où commencer? Unsane est supposément un film d’horreur, même si l’histoire joue plus sur le thriller psychologique. Et encore là, c’est assez léger comme utilisation de ce genre cinématographique. Le film se cherche un peu dans toute sa composition.

Les faibles qualités techniques d’Unsane

C’est assez rare que j’entre dans les détails techniques du film dans mes critiques. Mais pour Unsane, c’est très horrible. Le film a été tourné avec l’aide d’un iPhone 7 Plus en 4K. Ce n’est pas parce que l’utilisation d’un téléphone est chose courante dans la vie de tous les jours que ça en fait un médium intéressant à utiliser de manière professionnelle. Peut-être que l’aide d’un directeur photo aurait grandement aidé le réalisateur Steven Soderbergh.

Pour la première partie du film, le film est très mal cadré. Les plans sont horribles et on dirait qu’on est en mode espionnage. OK, ça ajoute légèrement à la sensation que le personnage principal se fait observer. Néanmoins, ça ne fait que réduire la qualité du film. Et par magie à un moment donné, le cadrage devient potable. C’est comme si le réalisateur venait de comprendre comment utiliser son appareil.

Il y a aussi la coloration qui est égale à la qualité de l’enregistrement et de la lentille de l’appareil. Encore une fois, on ne peut pas faire des miracles avec des téléphones puisque la lentille et le capteur de l’iPhone 7 Plus ne seront jamais de la qualité d’une vraie caméra. La coloration et le cadrage donnent un aspect très amateur au film. En plus, les lieux de tournages n’offrent pas de beaux visuels ni de bons éclairages sauf les scènes en extérieur puisqu’il y a de la lumière naturelle. Par moment, on dirait que c’est un film étudiant.

Une histoire peu originale

Pour ce qui est du scénario, ce n’est pas très original ni très surprenant. En général, l’histoire est plutôt ennuyante et nous révèle trop rapidement que le personnage n’est pas fou. Il y aurait pu avoir un aspect intéressant à développer tout au long du film entre être sain d’esprit ou sombrer dans la folie. Malheureusement, ce n’est pas le cas et on comprend rapidement qu’un des préposés de l’institution psychiatrique est bel et bien son harceleur. Et leur relation est aussi très ordinaire.

Le meilleur d’Unsane?

L’aspect qui est le meilleur de ce film est sans doute l’actrice principale, Claire Foy. Encore là, je ne peux même pas dire que j’ai apprécié sa performance avec la piètre qualité de l’ensemble du film. Au moins, elle est la meilleure de la distribution.

 

Bref, Unsane est un film très beige… c’est-à-dire ennuyeux, sans saveur et aussi pour son éclairage. Je ne comprends pas l’intérêt de mettre des efforts à réaliser ce genre de film aux qualités douteuses et médiocres. Ça a été une heure quarante (sans compter le temps d’écrire ce texte) que j’ai longuement regretté où j’aurais pu être productif sur autre chose. Vous comprendrez que je ne recommande aucunement de voir ce film.

 

Cet article a été publié sur le site web Geeks and Com’.   Une jeune femme est un peu paranoïaque à propos d’un homme qui la suit et la harcèle. Après avoir déménagé et changé d’emploi plusieurs fois, elle décide de consulter un psychiatre. Contre son gré même si elle a signé une décharge sans le savoir, elle se fait interner pour 24 h dans une institution psychiatrique. 24 h se transforme en 72 h, puis en une semaine après qu’elle doit affronter sa plus grande peur, son harceleur. Est-ce que c’est réel ou est-ce que c’est le fruit de son imagination? Fiche ..
La réalisation
Le scénario et l’histoire
Le jeu des acteurs
Le plaisir durant le visionnement
User Rating : No Ratings Yet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *