Cet article a été publié sur le site web Geeks and Com’.

June est une petite fille de 10 ans avec une très grande imagination. Elle a passé son enfance à créer et construire un parc d’attractions imaginaire qui est géré par des animaux fantastiques. Mais un jour, la magie de l’imaginaire de June disparait à la suite de la maladie de sa mère. Malheureusement, cette perte de joie apporte une grande noirceur sur Wonder Land, le monde fantastique où il y a le parc d’attractions Wonder Park. Elle devra s’y rendre afin de rebâtir son monde imaginaire et de regagner cette magie intérieure.

Fiche technique

    null
  • Titre original : Wonder Park
  • Titre français : Le parc des merveilles
  • Date de sortie : 15 mars 2019 (Canada) | 3 avril 2019 (France)
  • Réalisé par : Dylan Brown
  • Scénario par : Robert Gordon, Josh Appelbaum, André Nemec
  • Acteurs : Brianna Denski, Ken Hudson Campbell, Kenan Thompson, Ken Jeong, Mila Kunis, John Oliver, Jennifer Garner, Matthew Broderick
  • Distributeur : Paramount Pictures
  • Genre : Animation, Aventure, Comédie
  • Durée : 86 min
  • Classement : PG
  • Pays d’origine : États-Unis, Espagne
  • Langue : Anglais (aussi en français)

L’histoire

Le film Wonder Park s’inspire grandement de certains contes bien connus comme Alice In Wonderland (soit les versions les plus récentes d’où le nom est très similaire et il y a même une phrase qui est répétée souvent par la mère de June qui est « You’re the Wonder In Wonderland »), Nutcraker (soit la version récente de Disney avec les soldats de plomb qui sont incarnés par les petits singes), etc. Je trouve cela dommage que l’idée de base soit si peu originale. Bien sûr, ce qui enrobe le reste de l’histoire apporte un peu plus de créativité et d’originalité à un scénario qu’on a vu plein de fois au cinéma. C’est celui d’un enfant qui perd ou séparé d’un être cher et ce dernier tombe dans une noirceur, voire une dépression. Ça n’empêche pas que l’histoire de manière générale peut être divertissante même si elle est simplette. On s’entend que ce le film Wonder Park s’adresse aux enfants principalement.

Les personnages

Au moins, les animaux de Wonder Park sont divertissants et drôles par moments. Ce sont des personnages très caricaturaux qui feront sans doute rire vos enfants ou votre enfant intérieur (ce qui n’a pas toujours été le cas pour moi). Malgré les animaux intéressants visuellement et comme personnages, j’ai un problème avec les personnages humains. Il y a quelque chose qui m’a dérangé tout le long dans le design des personnages ou dans l’animation de ceux-ci. Est-ce que c’est les yeux ? Les formes ? Leurs mouvements ? En tout cas, je ne sais pas pourquoi, j’ai ressenti une espèce de malaise comme celui quand on regarde un robot humanoïde (Uncanny Valley/Vallée dérangeante).

Wonder Park, à voir ? Ou non ?

Bref, Wonder Park est un film qui a une histoire semi-originale avec une reprise de beaucoup d’éléments existants d’autres films, mais tout en ayant une certaine créativité au niveau de l’imaginaire des personnages animaux et du parc d’attractions. Avec une histoire qui s’adresse principalement aux enfants, ça risque de les émerveiller avec des personnages amusants et colorés. Heureusement, Wonder Park ne dure que 1 h 26, ce qui est déjà amplement long pour un film pour enfants (et pour les adultes qui doivent se taper ce film). Si vous avez des enfants, le film pour valoir la peine d’être une sortie familiale. Sinon, je vous conseille de passer par-dessus ce film et d’aller voir autre chose !

Cet article a été publié sur le site web Geeks and Com’. June est une petite fille de 10 ans avec une très grande imagination. Elle a passé son enfance à créer et construire un parc d’attractions imaginaire qui est géré par des animaux fantastiques. Mais un jour, la magie de l’imaginaire de June disparait à la suite de la maladie de sa mère. Malheureusement, cette perte de joie apporte une grande noirceur sur Wonder Land, le monde fantastique où il y a le parc d’attractions Wonder Park. Elle devra s’y rendre afin de rebâtir son monde imaginaire et de regagner ..
La réalisation
Le scénario et l’histoire
Le jeu des acteurs (doublage)
L'animation
Le plaisir durant le visionnement
User Rating : No Ratings Yet !

Leave a Reply