Cet article a été publié sur le site web Geeks and Com’.

 

Avec sa timidité et son côté antisocial, Miko préfère vivre une vie tranquille comme « blanchisseuse d’appartements ». Son rôle est bien simple, son oncle Goro la paie pour habiter pendant quelques jours dans un appartement où un meurtre ou un suicide vient d’être commis. La loi demande aux propriétaires de devoir informer les nouveaux locataires si un tel événement a eu lieu, mais ladite loi ne mentionne pas pendant combien de temps le propriétaire doit le mentionner. Mais Miko a une particularité, elle peut voir et parler au fantôme! Ce don l’aide et lui complique le travail qu’elle doit effectuer. Son occupation temporaire des lieux se transforme parfois en exorcisme où elle résout quelques crimes et mystères.

Fiche technique

  • Titre original : ルームロンダリング (Rûmu rondaringu)
  • Date de sortie : 7 juillet 2018 (Japon) | 17 et 21 juillet 2018 (Fantasia)
  • Réalisé par : Kenji Katagiri
  • Scénario par : Kenji Katagiri, Tatsuya Umemoto
  • Acteurs : Elaiza Ikeda, Kentaro, Kaoru Mitsumune, Joe Odagiri, Kiyohiko Shibukawa
  • Genre : Comédie, Drame, Fantastique
  • Durée : 109 min
  • Classement : Non classé
  • Pays d’origine : Japon
  • Langue : Japonais (sous-titre en anglais)
  • Fantasia 2018 : https://fantasiafestival.com/fr/films/room-laundering

Room Laudering a été présenté le 17 juillet et sera présenté le 21 juillet à 11 h 45 à la salle J.A. De Sève dans le cadre du Festival International de films Fantasia.

Un étrange métier dans un film déjà vu

Le film Room Laundering est une comédie dramatique alliant le fantastique et le surnaturel. L’histoire propose des moments insolites de comédie (la rencontre avec les fantômes) tout en apportant du drame à ces moments (la solitude, le suicide, le meurtre, etc.). Bien que le fait que le personnage puisse voir les fantômes ne soit pas extraordinaire ni nouveau au cinéma, je trouve que la prémisse où le personnage principal est une « blanchisseuse d’appartements » apporte un petit quelque chose de nouveau pour ce genre d’histoire.

Les fantômes, de beaux personnages

La force du film Room Laundering repose sans doute sur les personnages secondaires, les fantômes. L’histoire nous propose trois fantômes bien distincts. Le premier, un jeune garçon (Kentaro) mort depuis plus de 10 ans qui regrette de ne pas pouvoir vivre sa sexualité. Le second est un musicien punk rock (Kiyohiko Shibukawa) qui s’est suicidé avant de savoir s’il aurait du succès en musique. Et la dernière (Kaoru Mitsumune), une jeune femme qui a été assassinée. Pourquoi? C’est l’intrigue principale du film. Le scénario se concentre plus sur ces deux derniers fantômes. La magie dans tout ça, c’est la relation que la jeune Miko (Elaiza Ikeda) a avec eux. Ça crée plusieurs moments très amusants. En tant que tel, le personnage de Miko est assez secondaire dans l’histoire même si c’est le personnage principal! Néanmoins, elle livre une bonne performance avec les trois défunts qu’elle aide.

La mort : un côté joyeux et sombre

L’ambiance de Room Laundering se situe entre le côté joyeux et dépressif. Et je crois que c’est ce qui m’a un peu moins plus dans le scénario. J’ai trouvé que certains moments avaient des longueurs. Peut-être que j’aurais préféré que le film soit un peu plus sur l’humour avec plus d’insolites. Aussi, j’aurais aimé voir plus de fantômes avec des cas aussi bizarres que nos trois fantômes.

Room Laundering : drôle, mais pas assez

Le film Room Laundering est un intéressant mélange entre la comédie et le drame. Néanmoins, j’aurais espéré rire un peu plus. Bien que j’aie grandement aimé la prémisse du film, je dois dire que j’ai été un peu déçu par le film et même des fois, j’ai trouvé l’histoire légèrement ennuyante.

Le film sera présenté une seconde fois le 21 juillet durant le festival Fantasia!

Cet article a été publié sur le site web Geeks and Com’.   Avec sa timidité et son côté antisocial, Miko préfère vivre une vie tranquille comme « blanchisseuse d’appartements ». Son rôle est bien simple, son oncle Goro la paie pour habiter pendant quelques jours dans un appartement où un meurtre ou un suicide vient d’être commis. La loi demande aux propriétaires de devoir informer les nouveaux locataires si un tel événement a eu lieu, mais ladite loi ne mentionne pas pendant combien de temps le propriétaire doit le mentionner. Mais Miko a une particularité, elle peut voir et parler au ..
La réalisation
Le scénario et l’histoire
Le jeu des acteurs
Le plaisir durant le visionnement
User Rating : No Ratings Yet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *